PROGRAMME DE L'ÉVÉNEMENT
Vous trouverez sur cette page tous les renseignements concernant le programme et les activités de la Réunion scientifique annuelle de Québec-Océan. L'événement est ouvert à tous mais la journée du 13 novembre est réservée aux membres exclusivement.

Cliquez sur les blocs de couleur pour obtenir les détails de chaque section du programme.
Programme final des conférences et des affiches
CONFÉRENCES
SALLES
Congrès A (rez-de-chaussée)
Congrès B (rez-de-chaussée)
RDL-A : Rivière-du-Loup A (à l'étage)
RDL-B : Rivière-du-Loup B (à l'étage)
MAL : Malécite-Chapais (à l'étage)
LUNDI 13 NOVEMBRE – Membres seulement  
8 h
Départ de Québec – Transport nolisé  
9 h
Départ de Rimouski – Transport nolisé  
10 h
Accueil et inscription
Installation des affiches

Congrès B
11 h 15
Mot de bienvenue Congrès A
11 h 30
Activité brise-glace
12 h 15
Dîner sur place RDL-B
ATELIERS DE TRAVAIL PARALLÈLES
13 h 15
Présentation de l'atelier RDL-A / MAL
13 h 30
1re séance de travail en sous-groupes
14 h 30
Debriefing séance 1
14 h 45
Pause  
15 h
2e séance de travail en sous-groupes RDL-A / MAL
16 h
Debriefing séance 2
16 h 15
Plénière – échange entre les deux groupes sur le résultat des ateliers
16 h 45
Séance de photos
Prise de possession des chambres
 
18 h 30
Souper Shaker
Soirée libre  
MARDI 14 NOVEMBRE – Tous les participants Nom souligné = admissible aux prix en argent
8 h
Accueil et inscription
Installation des affiches

Congrès B
9 h
Mot de bienvenue Congrès A
9 h 10
Cocheril, Hélène (UQAR), G. Chaillou, P. Bernatchez
Dynamique hydrogéologique de flèches littorales : exemple du marais de Cap Marteau, Trois-Pistoles, estuaire du Saint-Laurent, Québec.
Les corps sédimentaires côtiers sont des aquifères aux dynamiques hydrogéologiques particulières puisqu'ils se situent à l'interface continent-océan. Ils représentent des réserves d'eau douce qui dans certains endroits du globe forment la seule source d'approvisionnement en eau. Au Québec, le cadre bâti s'est fortement développé sur ce type de corps sédimentaires, mais leurs caractéristiques hydrogéologiques sont méconnues. Le marais de Cap Marteau est abrité par une flèche littorale active derrière laquelle se trouvent deux paléoflèches qui dans ce cas sont des sources d'eau douce. L'objectif général de cette présentation est de comprendre la dynamique hydrogéologique de ces flèches sur une année en milieu nordique. Plus spécifiquement, nous présenterons les dynamiques géomorphologiques en nous basant sur des cartes et les dynamiques hydrogéologiques de ces corps sédimentaires sur différentes échelles de temps : selon les cycles de marée et selon les saisons, en nous basant sur les niveaux piézométriques recueillis dans les flèches.
9 h 25
Leblanc, Mathieu (U. Laval), M. Geoffroy, C. Bouchard, L. Fortier
The North Water polynya: A true biological hotspot for polar cod Boreogadus saida recruitment?
In Arctic marine ecosystems, Arctic cod (Boreogadus saida), the main pelagic forage fish, and zooplankton play a key role by transferring energy from primary producers to top predators and, ultimately, to Inuit communities. In the eastern Canadian Arctic, the North Water (NOW) and Lancaster Sound polynyas are known as rich environments and oases for marine life. The effects of inter-annual variations in the timing of the polynyas formation on Arctic cod and its zooplankton prey populations are, however, poorly documented. In this study, we test the hypothesis that an earlier opening of the polynyas and a consequent high primary production increase the density and biomass of zooplankton and juvenile Arctic cod in late summer. The biomass of age-0 Arctic cod in August-September estimated by hydroacoustics and validated by ichthyoplankton surveys over 9 years was negatively correlated to the opening week of the polynyas and positively correlated to zooplankton acoustic density. Zooplankton acoustic density in late summer was mainly influenced by the opening week of the polynyas as well. This study provides insights on how zooplankton and Arctic cod populations may react to a modification of these important polynyas as a result of climate change.
9 h 40
Faye, Simon (UQAR-ISMER), A. Rochon, G. St-Onge
Distribution spatiale des kystes de dinoflagellés dans les sédiments de surface du golfe de San Jorge (Patagonie, Argentine).
Nous présentons la première étude sur la distribution spatiale des assemblages de dinokystes modernes dans le golfe de San Jorge (GSJ). Ce travail est fait dans le cadre de ma thèse de doctorat qui consiste à comprendre et à décrire les variations climatiques et l'évolution des conditions océanographiques dans le GSJ depuis la dernière glaciation. Cette étude est basée sur l'analyse de 52 échantillons de surface et de 3 carottes sédimentaires prélevés en 2014 à bord du N/R Coriolis II. L'objectif de la présente étude est de disposer d'une base de données de référence pour les reconstitutions paléocéanographiques en identifiant les assemblages qui reflètent les conditions océanographiques modernes de surface (température, salinité, productivité) dans GSJ, mais aussi de caractériser la distribution spatiale des lits d'espèces toxiques de dinokystes qui servent à initier les floraisons toxiques qui caractérisent le GSJ.
9 h 55
Shaw, Jean-Luc (UQAR-ISMER), D. Bourgault, D. Dumont
Observation de l'hydrodynamique dans une baie nordique industrielle.
Le réseau Canadian Healthy Oceans Network (CHONe) cherche à développer des indicateurs de santé écologiques pour la baie de Sept-Îles (BSI), ce qui nécessite une bonne compréhension des processus physiques en jeu. Nous avons effectué des mesures in situ à l'été et l'automne 2017 afin de décrire l'hydrodynamique de la BSI. Des profils CTD et ADCP obtenus à 21 stations à 5 reprises et des transects de CTD et d'ADCP remorqué répétés sur un cycle de marée semi-diurne (12h) à l'embouchure de la BSI nous informent sur ses variations saisonnières et tidales respectivement. Des traces GPS de bouées dérivantes ont aussi été récoltées. Nos résultats préliminaires montrent une circulation beaucoup plus complexe que ce qui était présumé jusqu'alors, que le vent est un mauvais prédicteur de la direction des courants de surface et que certaines zones des berges accumulent les traceurs passifs de surface. Les analyses prévues paraissent riches en apports à la compréhension de la physique dans la BSI.
10 h 10
conférencière invitée
Carolina Dufour (U. McGill)
Réponse de l'océan au changement climatique: zoom sur l'océan Austral.
Les océans polaires jouent un rôle clé dans la réponse globale au changement climatique en absorbant une grande partie du surplus de chaleur et carbone produit par l'activité humaine. Au cours des dernières décennies, les océans polaires ont subi des changements majeurs associés à des modifications de vent, précipitation, fonte des glaces et réchauffement de l'air qui pourraient avoir des conséquences importantes sur les puits de chaleur et de carbone. Toutefois, l'impact de ces changements reste à ce jour peu compris. Cette présentation se penche plus particulièrement sur le cas de l'océan Austral en exposant des travaux récents ou en cours sur (i) le transport de chaleur et carbone au travers du courant circumpolaire antarctique, (ii) la variabilité décennale du puits de carbone, et (iii) la tendance multi-décennale de la couverture de glace de mer. Ces travaux soulignent certains des défis auxquels font face la modélisation numérique et les réseaux d'observations. Bien que similaires par certains aspects, les océans Austral et Arctique présentent des différences majeures dont l'étude plus précise pourrait apporter un nouvel éclairage sur les changements respectifs dans ces deux régions du globe.
10 h 40
Pause et affiches – nombres impairs Congrès B
11 h 10
Guérin, Sébastien (U. Laval), F. Bruyant, J. Larivière, P. Massicotte, J. Ferland, M. Gosselin, M. Babin, J. Lavaud
Effets du changement de la photopériode sur la rythmicité circadienne de la photophysiologie chez la diatomée polaire Fragilariopsis cylindrus.
Congrès A
L'impact de la photopériode dans la régulation des processus photophysiologiques des algues eucaryotes unicellulaires est largement inconnu. L'objectif de cette étude est de caractériser la réponse phénologique et rythmique de la diatomée polaire Fragilariopsis cylindrus aux photopériodes (lumière : obscurité) observées à 67°N ; 0:24 (fin décembre), 6:18 (début février), 12:12 (fin mars), 18:6 (début mai) et 24:0 (fin mai). Nos résultats suggèrent que certains aspects de la photophysiologie de F. cylindrus, en particulier la photoprotection, ont une forte rythmicité circadienne. Nous avons également exposé les diatomées à partir d'une photopériode (18:6) à l'obscurité complète (0:24) ou à la lumière continue (24:0). Les résultats de cette expérience suggèrent que la rythmicité photophysiologique observée semble dépendre d'une régulation endogène basée sur l'alternance régulière des phases de lumière et d'obscurité. F. cylindrus montre des capacités extraordinaires de photoacclimatation, ce qui lui permet de croître dans les conditions lumineuses arctiques.
11 h 25
Gremion, Gwenaëlle (UQAR-ISMER), I. R. Schloss, P. Archambault, D. Dumont
Le rôle de la coagulation dans la sédimentation des particules organiques.
Pour représenter la dynamique de sédimentation des particules organiques dans la colonne d'eau dans les modèles biogéochimiques couplés à un environnement physique, tenir compte des mécanismes de collision-adhésion des particules est essentiel. Un modèle de traceurs évoluant dans un environnement physique 1-D incluant les principaux mécanismes de formations d'agrégats est développé et utilisé pour étudier l'influence (1) de la taille des particules, (2) leur vitesse de sédimentation, (3) leur répartition dans la colonne d'eau, (4) les conditions de mélange de l'environnement physique, et (5) la stratification sur la sédimentation. Les résultats de cette analyse en conditions idéalisées nous permettront de mieux interpréter les résultats obtenus par un modèle simulant également les processus biologiques, l'objectif ultime étant de quantifier la contribution de la sédimentation dans la dynamique de la pompe biologique du carbone dans un environnement arctique productif.
11 h 40
Dreujou, Elliot (UQAR-ISMER), P. Archambault, C. McKindsey
Liens entre les communautés benthiques de Sept-Îles et les activités anthropiques de la région : une cohabitation harmonieuse ?
Les interactions entre les activités humaines rendent leur description difficile, en particulier pour comprendre les conséquences de leurs impacts cumulés sur les écosystèmes. L'objectif du projet est de développer des indicateurs de santé spécifiques aux écosystèmes côtiers du golfe du Saint-Laurent, afin de caractériser les impacts cumulés sur les communautés benthiques à fine échelle spatiale (0,01 km2). Nous avons échantillonné plusieurs régions côtières autour de Sept-Îles en 2016-2017. La première phase du projet a été de déterminer si les communautés benthiques sont modifiées par les activités humaines. Nous avons échantillonné la richesse spécifique de ces communautés et plusieurs paramètres physico-chimiques de l'habitat, afin de les mettre en relation avec des données spatiales collectées sur les activités anthropiques dans ces écosystèmes. Ces résultats seront utilisés comme références et valeurs seuil pour les modélisations et le développement des indicateurs.
11 h 55
Lemlih, Mohamed (UQAR-ISMER), G. Winkler, M. Gosselin, G. Ferreyra
Effets de l'augmentation de la température et de l'acidification sur le microzooplancton de l'estuaire maritime du Saint-Laurent (EMSL): Une expérience en mésocosme.
Les changements globaux du climat, induits par l'effet d'émission croissante du CO2 par l'activité humaine, a été parmi les causes fondamentales du réchauffement et de l'acidification des océans depuis l'ère industrielle. Ces tendances sont supposées augmenter d'ici la fin de ce siècle, avec des répercussions sur les organismes du réseau planctonique marin. Les effets combinés de ces deux facteurs de stress sur les communautés du microzooplancton (MZP) et leurs conséquences sur le réseau trophique ont été déterminé grâce à une expérience en mésocosmes incubant la communauté naturelle de l'estuaire du Saint-Laurent durant l'automne. Deux régimes de température (10°C et 15°C) combinés à une série décroissante de pH (8.0, 7.8, 7.6, 7.4, 7.2, contrôle) ont été utilisés durant l'expérience. La biomasse du MZP a été dominée par les ciliés principalement le genre Rimostrombidium. Un effet significatif de la température sur la biomasse du MZP a été observé dans les mésocosmes. La température à 15°C a entrainé la réduction du délai de la croissance maximale entre les organismes autotrophes et les organismes hétérotrophes de 1.6 jour/°. L'effet indirect de l'augmentation de la pCO2 sur le MZP est induit par de l'effet direct positif du CO2 sur les organismes autotrophes.
12 h 10
Dîner sur place
RDL-B
13 h 30
conférencière invitée
Zoe Finkel (Mount Allison U.)
Revisiting Redfield
Congrès A
14 h
Assemblée Générale Annuelle – Rapports sur les axes de recherche par Frédéric Maps, Richard Saint-Louis et Simon Bélanger
14 h 35
Assemblée Générale Annuelle – Bilan 2016-2017 par Brigitte Robineau
15 h
Pause et affiches – nombres pairs Congrès B
15 h 30
15 ans – Rétrospective 2002-2017 par Brigitte Robineau Congrès A
15 h 45
15 ans – Témoignage des partenaires
16 h 00
15 ans – Regard sur l'avenir de Québec-Océan par Jean-Éric Tremblay
16 h 15
Séance d'affiches – nombres impairs Congrès B
17 h 30
Séance d'affiches – nombres pairs
19 h 00
Banquet RDL-B
21 h 30
Soirée dansante Kamouraska
MERCREDI 15 NOVEMBRE Nom souligné = admissible aux prix en argent
8 h 25
Messages du jour Congrès A
8 h 30
Auclair, Gabriel (U. McGill), B. Tremblay
Partitioning of ocean heat flux between Barents Sea Opening, Bering Strait and Fram Strait and rapid sea ice declines in the Arctic.
In this study, we use output diagnostics from the RCP8.5 runs of the Community Earth System Model Large Ensemble (CESM1-LE) to verify if the pathway of ocean heat flux entering the Arctic has an impact on the presence of rapid sea ice declines. Anomalous ocean heat fluxes entering the Arctic through the Bering Strait or the Barents Sea Opening are correlated to rapid sea ice declines in the model . No such link is observed with the Fram Strait ocean heat flux as it is isolated from the sea ice by the cold halocline layer. How the ocean heat flux is partitioned between the different gates is therefore an important factor influencing rapid sea ice declines in the Arctic.
8 h 45
Berthod, Camille (UQAR), R. Saint-Louis, G. Triffault-Bouchet, N. Lemaire, R. Tremblay, J.-P. Gagné, C. Audet, S. Le Floch
Les moules bleues se questionnent : doit-on utiliser des dispersants chimiques comme moyen d'intervention lors d'un déversement de pétrole dans le Saint-Laurent ?
L'exportation de pétroles non classiques extraits au Canada et transportés sous la forme de bitume dilué (dilbit) est en pleine croissance. Dans le cas d'un déversement accidentel dans le Saint-Laurent, l'utilisation de dispersants chimiques pourrait faire partie des mesures d'urgence. On se questionne alors sur l'impact de cette intervention qui augmente la biodisponibilité du dilbit, sur la faune marine. C'est pourquoi nous avons comparé la toxicité d'un pétrole classique à celle de deux dilbits, dispersés chimiquement et physiquement, sur les moules bleues, au cours de trois saisons (été, automne et hiver). Nos résultats montrent des effets biologiques modulés par les saisons, avec de fortes mortalités en conditions estivales après 48h d'exposition. À l'échelle de la cellule, des impacts sous-létaux sont observés pour chaque type de dispersion (déstabilisation de la membrane lysosomale, diminution de la viabilité cellulaire). De plus, des effets néfastes sur le bagage génétique sont mesurés pour chaque condition testée.
9 h
Cortial, Grégoire (UQAR-ISMER), G. Winkler
Phylogeography and population genetics of the forage species Neomysis americana (Mysidacea).
Neomysis americana is one of the most common euryhaline mysid species occurring along the east coast of America. It is found in oligohaline to marine habitats, expressing high salinity tolerance. However, it is not known how different populations of these distinct habitats are related to one another. Thus the aim of the study was to analyse patterns of distribution and genetic diversity at large and small geographic scales using two complementary approaches. DNA-barcoding (mt-DNA 601bp of cytochrome oxydase I subunit) revealed a high degree of haplotypique heterogeneity and three distinct lineages from the St. Lawrence estuary to the Chesapeake Bay. Throughout the salinity gradient of the St. Lawrence estuary (10 populations), pairwise Fst ranged between 0.08 and 0.51, suggesting restricted geneflow at least among some of the populations, revealed by ISSR approach. However, no clear pattern of isolation by distance was observed within the cryptic species complex Neomysis americana.
9 h 15
Filteau, Gabrielle (U. Laval), J.-É. Tremblay, P. Raimbault
Dynamique des nutriments et production primaire dans la mer de Baffin lors du bloom printanier.
Dans le contexte des changements climatiques, certains auteurs ont proposé comme hypothèse que la fonte des glaces de mer augmentera la pénétration de la lumière dans la colonne d'eau, ce qui devancerait la floraison phytoplanctonique printanière et en accroîtrait la productivité. Par contre, les floraisons peuvent être limitées par la disponibilité des nutriments et de l'azote en particulier. L'objectif de ce projet est d'évaluer l'impact de la lumière et de la disponibilité des nutriments sur la production primaire en mer de Baffin. Les résultats préliminaires indiquent que la consommation potentielle du nitrate (NO3-), de l'acide silicique (Si(OH)4) et du phosphate (PO43-) dans les deux masses d'eau présentes dans la mer sont contrasté. Les différences suggèrent que le déclenchement de la floraison printanière est contrôlé par la lumière tandis que la durée et la productivité totale de la floraison sont contrôlées par la disponibilité en nutriments.
9 h 30
Tamtare, Tamkpanka (UQAR-ISMER), D. Dumont, C. Chavanne
Amélioration des prévisions de dérive de surface dans l'estuaire et le golfe du Saint- Laurent.
Les prévisions de dérive de surface sont indispensables pour les opérations de sauvetage en mer et l'évaluation des impacts environnementaux de déversements de polluants. Notre objectif est d'améliorer ces prévisions dans l'estuaire et le golfe du Saint-Laurent (EGSL) en caractérisant les erreurs des simulations de dérive par rapport aux observations de bouées dérivantes. Nous avons testé 3 modèles de dérive. Le premier suppose que la dérive est due uniquement au courant Eulérien de surface. Le deuxième ajoute une composante proportionnelle au vent, qui prend en compte la force de trainée due au vent et implicitement la dérive Lagrangienne de Stokes due aux vagues. Le troisième inclue cette dernière de manière explicite, ce qui permet de réduire les erreurs des simulations dans l'EGSL où le fetch du vent est limité. La résolution horizontale et verticale du modèle de circulation océanique a un impact significatif sur les erreurs des simulations de dérive.
9 h 45
Pause et libération des chambres  
10 h 30
Ferchiou, Sophia (UQAR-ISMER), R. Saint-Louis, Y. D. Soubaneh, A. Caron, J.-P. Gagné
Une diète contaminée : un casse-tête risqué pour les bélugas !
Congrès A
Malgré l'interdiction de la chasse depuis 1979, la population du béluga du Saint-Laurent (Delphinapterus leucas) ne parvient pas à se rétablir. Au contraire, on rapporte un taux de mortalité élevé depuis les dernières années surtout chez les nouveau-nés. Un des principaux facteurs expliquant cette mortalité élevée est la contamination par les polluants organiques persistants (POP) dont les polybromodiphényléthers (PBDE). Plusieurs études ont rapporté des concentrations élevées en PBDE chez les bélugas du Saint-Laurent. Si l'alimentation du béluga est une voie d'exposition importante aux POP, il demeure difficile d'identifier les proies constituant une source importante de contamination pour ce mammifère. La quantification des congénères des PBDE présents dans les tissus des bélugas et des proies potentielles a permis d'établir un modèle basé sur les ratios de PBDE, afin d'identifier les proies les plus importantes dans la diète récente du béluga et d'évaluer leur rôle comme vecteur de transfert de contamination.
10 h 45
Suskiewicz, Matthew (U. Laval), L. E. Johnson
Consumption rates of a key marine herbivore: extrinsic and intrinsic control of feeding in the green sea urchin.
Herbivory fundamentally shapes ecosystem functioning, but little attention has been given to factors governing herbivory rates. In the marine environment, urchins are a dominant herbivore on rocky shores, but there is still a high degree of uncertainty with regards to the factors that control their consumption rates. We compiled and analyzed data from the literature on consumption rates of the green urchin, Strongylocentrotus droebachiensis, to examine the effects of intrinsic (i.e., size) and extrinsic (i.e., temperature and algal type) factors. Not surprisingly, larger urchins ate more than smaller urchins, and thus a simple measure of total urchin biomass appears sufficient for estimating potential herbivory at a given location. More surprising, temperature had no discernable effect on feeding rates despite our expectations and assertions in the literature. Our own laboratory and field experiment are consistent with this result and suggest that climate change may not influence this important process.
11 h
Marchese, Christian (UQAR), L. Castro de la Guardia, X. Hu, P. G. Myers, S. Bélanger
Regional differences and inter-annual variability in the timing of surface phytoplankton blooms in the Labrador Sea.
The timing of bloom onset is of great ecological importance. In the Labrador Sea (LS), the spatial distribution of the surface Chlorophyll-a was characterized by a biogeographic analysis to identify spatially bloom-regions with similar phytoplankton seasonal cycles. As consequence, region-specific physical environmental determinants for the bloom onset timing were identified. In the southern LS bioregion (< 60°N), the bloom onset coincides closely with the timing of the first cooling-to-heating shift in air-sea heat fluxes. In this bioregion, the bloom timing seems to precede the shoaling of the mixed-layer depth and the vernal development of the upper ocean stratification. Meanwhile, in the northern LS bioregion (> 60°N), the early onset of the spring bloom is related to the stratification and the seasonal evolution of the mixed-layer depth. These results provide a basin-wide picture of the complexity of the bloom dynamics over the Labrador Sea.
  Mon postdoc en 180 secondes
11 h 15
Golsmith, Jesica (U. Laval), C. Mckindsey, P. Archambault, K. Howland
When, what, where, and how? Understanding the invasion process of aquatic invasive species.
The risk of aquatic invasive species (AIS) introductions is expected to increase with ongoing trends of greater shipping activity, resource exploitation, and climate warming. The project and objectives of the post-doctoral research will be presented. The project involves: 1) the identification of AIS (benthos, zooplankton and macroalgae) with the greatest likelihood of introduction and impact in the Canadian Arctic, 2) the prediction of the potential spatial distributions of AIS at an Arctic scale, 3) the identification of alternate zones for ballast water exchange in the Eastern Canadian Arctic, and 4) the survival and performance of hull fouling species (Mytilus galloprovincialis and Dreissena polymorpha) when exposed to different salinity and temperature treatments. These approaches will aid in the identification of present and future high-risk areas and species in response to global warming and to advice in risk assessment processes.
11 h 20
Ferrario, Filippo (U. Laval), P. Giguère, Y. Rzhanov, S. Daniel, J.-F. Lalonde, P. Lajeunesse, L. Johnson, P. Archambault
Towards an optic-based citizen science solution for mapping habitats in coastal areas.
Data gathering for marine habitat mapping mainly depends on acoustic approaches as it cannot often rely on satellites and aerial images. Therefore, marine mapping is still generally expensive, constrained to bathymetry and bottom relief and is extremely limited in capturing ecological and biological spatial information. Today the wealth of small, cheap but powerful sensors integrated in everyday-use devices (e.g. Smartphones and GoPros) as well as developed computer vision algorithms are inspiring new ways of collecting data to obtain orthogonal photo-mosaics covering wide areas (>1 km2). Using low cost off-the-shelf tools, we want to boost citizen science where non-experts contribute spatial data as georeferenced optic imagery. In particular, our objective is to enhance mapping and survey opportunities for Northern communities subject to the rapid environmental changes. We present our working strategy and the potential benefits of this optical mapping approach to foster rapid acquisition of ecological knowledge in coastal northern regions.
11 h 25
Bluteau, Cynthia (UQAR-ISMER), D. McGinnis, D. Bourgault
Quantifier les flux turbulents de l'oxygène dissous près de l'interface sédiment-eau.
La turbulence dans les milieux aquatiques et marins mélange et répartit les contaminants, les nutriments, et la température à des vitesses beaucoup plus rapides que la diffusion moléculaire. À l'interface sédiment-eau, les échanges sont affectés par les propriétés des écoulements d'eau au-dessus des sediments. Le progrès pour mieux comprendre et paramétrer l'influence des propriétés d'écoulements sur ces échanges turbulents ont été entravés par les difficultés à mesurer les flux turbulents. Les méthodes courantes exigent que tous les échelles de temps (et de longueur) des tourbillons turbulents contribuant au flux soient résolues. Ces méthodes ont donc été limitées aux données d'oxygène et de temperature dans les écoulements peu rapides. Ma présentation va proposer une méthode alternative pour quantifier les flux près de l'interface sédiment-eau applicable à des écoulements plus rapides et à plus de traceurs que possible auparavant.
11 h 30
Aulanier, Florian (MPO, Institut Maurice-Lamontagne), Y. Simard, N. Roy, C. Gervaise, M. Bandet
Caractérisation et modélisation du bruit de navigation et de ses effets potentiels sur les écosystèmes marins.
Les ondes acoustiques sont une méthode efficace de transmettre des informations dans l'eau. Elles sont largement utilisées par les différentes espèces pour percevoir leur environnement et remplir des fonctions vitales telles que le déplacement, la nutrition, et la reproduction. Le trafic maritime est une des multiples sources de sons sous-marins. Des questionnements quant aux effets du bruit de navigation sur les écosystèmes et les mammifères marins en particuliers existent. Le but de ce projet est de caractériser et modéliser le bruit de navigation et estimer les risques d'impact sur les écosystèmes marins. Un cadre probabiliste a été développé pour traiter la problématique du risque d'impact et appliqué dans l'estuaire du Saint-Laurent, et quelques régions du nord du Canada. Ce cadre permet notamment de mieux prendre en compte la variabilité des niveaux sonores sous-marins dans l'estimation du risque, et fourni des alternatives pour traiter l'incertitude liée au manque de connaissance des sources, du milieu de propagation et de récepteurs.
11 h 35
Remise des prix de publication
12 h
Dîner sur place RDL-B
13 h 15
conférencier invité
Stéphane Plourde (MPO, Institut Maurice-Lamontagne), V. Lesage, K. Gavrilchuk, C. Johnson, J.-F. Gosselin
Considérer la disponibilité de la nourriture afin de décrire les habitats essentiels et protéger la baleine noire du nord de l'Atlantique.
Congrès A
La baleine noire du nord de l'Atlantique (Eubalaena glacialis) est une des populations de mammifère marin la plus menacée dans l'hémisphère nord. Depuis 2010, une forte baisse de la production de jeunes a été observée alors que la majorité des individus ont abandonné les deux habitats d'alimentation estivaux dans les eaux canadiennes, les bassins de Grand Manan (baie de Fundy) et de Roseway (plateau de la Nouvelle-Écosse). Dans le cadre d'un projet s'appuyant sur les données historiques de zooplancton recueillies par le Ministère des Pêches et des Océans (MPO), nous combinons le développement d'une climatologie spatiale en 3-D de la densité des copépodes du genre Calanus et d'un modèle bioénergétique de l'alimentation de la baleine noire afin d'identifier de nouveaux habitats potentiels dans le golfe du Saint-Laurent. Jumelé au monitorage annuel de l'abondance de Calanus dans le nord-ouest de l'Atlantique réalisé par le MPO, cet outil pourrait permettre de suivre les variations de la qualité des habitats d'alimentation de la baleine noire et de mieux comprendre les facteurs régissant les changements du succès de reproduction et de distribution de cette population.
  Présentations des Alliés
13 h 45
Guillaume St-Onge – Le Réseau Québec Maritime
14 h
Manuela Conversano et Laurence Lévesque – Le Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent
14 h 15
Chantal Quintin – Stratégie Saint-Laurent (SSL)
14 h 30
Esther Blier – Le réseau d'observation des mammifères marins (ROMM)
14 h 45
Remise des prix  
15 h 15
Mot de la fin  
15 h 30
Départ des transports nolisés  

AFFICHES
Nom souligné = admissible aux prix en argent
(n) = affiche sans résultats
1 Beauchesne, David (UQAR-ISMER), S. Bélanger, P. Bernatchez, C. Chion, R. Daigle, P. Galbraith, D. Gravel, B. Halpern, C. Lavoie, C. McKindsey, M. Starr, C. Tremblay, S. Vissault, P. Archambault
Next Generation Planning – Structuring and Sharing Stressors Data for the St. Lawrence.
Gathering data for large scale, systematic research initiatives such as regional multi-stressor analyses can be a very challenging - not to say painful - process. On one hand, there is an overwhelming wealth of data available, while on the other hand, some required data remain largely unavailable or inaccessible. Coupled with political intricacies, such as the multi-jurisdictional division of the St. Lawrence, the data gathering process can quickly become intractable. To address this issue in the context of ecosystem based management, we launched an open data platform focused on the spatial distribution and intensity of stressors in the St. Lawrence. The objective of this platform is to initiate a community project based on transparency, inclusivity and adaptiveness, and to promote existing environmental monitoring programs while identifying key knowledge gaps. We believe that this initiative is urgently needed for the benefit of both scientific research and ecosystem based management initiatives within the St. Lawrence.
2 Beaudoin, Jean-Francois (UQAR-ISMER), L.-P. Nadeau
Effet de la topographie sur la circulation thermohaline globale.
En reliant la plupart des bassins océaniques, l'océan Austral joue un rôle fondamental dans la circulation thermohaline globale. En effet, les flux de densité à la surface de l'océan Austral déterminent en grande partie la ventilation profonde des océans. Les obstacles topographiques le long du courant circumpolaire Antarctique induisent d'importants méandres qui affectent ces flux de densité. Dans cette étude, on cherche à comprendre l'effet de ces méandres sur la circulation thermohaline globale. Un modèle numérique idéalisé dans une configuration représentant le canal circumpolaire permet de simuler la circulation thermohaline au niveau de l'océan Austral. En comparant des expériences avec et sans topographie, on peut isoler l'effet des méandres sur les flux de densité et ainsi évaluer leurs impacts sur la dynamique de la circulation thermohaline. On utilise ensuite le parcours suivi par des traceurs passifs pour comprendre la structure tridimensionnelle de la circulation.
3 Boivin-Rioux, Aude (UQAR-ISMER), M. Gosselin, J. Charrette
Influence des variables environnementales sur la structure en taille, la biomasse et la production primaire phytoplanctonique dans l'océan arctique canadien.
L'augmentation des apports en eau douce, la diminution de la couverture de glace et le réchauffement des eaux de surface de l'océan Arctique pourraient entraîner une intensification de la stratification verticale. La limitation en nutriments subséquente pourrait restreindre la croissance des cellules phytoplanctoniques de grande taille (> 5 µm) au profit des cellules de petite taille (< 5 µm). Les données concernant la biomasse, la production et la structure en taille de la communauté phytoplanctonique ont été extraites de campagnes d'échantillonnage menées durant les étés 2013, 2014 et 2016 à bord du NGCC Amundsen. Une variation spatio-temporelle importante est observée dans l'est de l'Arctique canadien. La section ouest des Eaux du Nord était la région la plus productive de la zone étudiée. L'été 2016, contrairement à l'été 2014, a été le moins productif et comptait la plus grande proportion de cellules de petites tailles contribuant à la production primaire totale.
4 Cabrol, Jory (UQAR-ISMER), G. Winkler, C. Nozais, R. Tremblay
Feeding and coexistence: an indigestible trade off.
Krill is one of the most important species in many marine ecosystems, channelling energy flow from lower to upper trophic levels. In the St. Lawrence Estuary, three closely related sympatric krill species, Meganyctiphanes norvegica, Thysanessa inermis and T. raschii coexist together. However, the dynamics of their respective trophic interactions with their resources and lower trophic levels are still poorly understood. Here, our goal was to determine their diets and how environmental factors modulate their respective feeding behaviours. We found that their feeding behaviour was highly variable and was deeply affected by food quality and quantity. Fine scale trophic partitioning among all species diminished niche overlap and potential competition among krill species in the Lower St. Lawrence Estuary.
(5) Cameron-Bergeron, Kasey (U. Laval), J.-É. Tremblay, G. Massé
Qualités nutritives des microalgues marines au Nunavik.
Dans l'océan Arctique, la production primaire ainsi que son transfert vers le réseau trophique, l'environnement benthique et les sédiments sont fortement affectés par les changements globaux. Ainsi, il est attendu que des modifications dans les paramètres physico-chimiques (température, pH, salinité, lumière, nutriments) affectent la croissance des microalgues et la qualité de la matière organique produite. La qualité de cette matière organique est cependant primordiale, puisque les microalgues marines sont les seuls organismes capables de synthétiser certains composés essentiels (comme les acides gras oméga-3 et les pigments caroténoïdes) à la chaîne alimentaire et à la santé des animaux marins que consomment les Inuit. Ce projet s'inscrit dans le programme Sentinelle Nord et a pour but d'évaluer la variabilité dans la composition de la matière organique particulaire et les relations entre cette variabilité et l'environnement le long d'un gradient de paramètres physico-chimiques au Nunavik.
(6) Carignan, Marie-Hélène (UQAR), P. Calosi, P. Thor
How will ocean warming and heatwaves affect energetic metabolism of Arctic marine zooplankton?
Metabolic rate sets the pace for many biological and ecological processes. In ectotherms, it depends mostly on individuals' body mass and environmental parameters, in particular temperature which drives cells thermodynamics processes. Accordingly, ectotherms adapted to cold environments, such as the Arctic Ocean, may face considerable challenges under predicted climate change. In particular, the occurrence of both chronic elevated temperature and the increase in frequency and intensity of extreme climatic events, such as heatwaves, are expected to affect Arctic species such as the keystone copepod Calanus glacialis. Consequently, the project I propose aims at measuring metabolic responses of C. glacialis to both ocean warming and heatwaves, as well as the metabolic repercussions of heatwaves on trophic interactions, such as the predator-prey relationship between the predatory amphipod Themisto libellula and its prey, C. glacialis. Any deleterious effects of ocean warming and heatwaves on C. glacialis will likely echo through the whole Arctic marine ecosystem.
(7) Carrier-Belleau, Charlotte (U. Laval), P. Archambault
Impacts cumulés de stresseurs anthropiques sur les espèces benthiques de la baie de Sept-îles.
Plusieurs activités comme le transport maritime, la pêche ou l'aquaculture font partie de l'exploitation anthropique du Saint-Laurent. Ces différentes activités infligent plusieurs stresseurs environnementaux qui affectent la structure et le fonctionnement des communautés benthiques. Alors que ces perturbations humaines peuvent agir individuellement, elles peuvent aussi agir en synergie et ainsi entrainer des changements plus difficiles à prédire. La baie de Sept-Îles accueille un port recevant le plus important volume d'eaux de ballast en Amérique du Nord et représente une des baies les plus euthrophisées du fleuve Saint-Laurent. Le projet a ainsi pour objectif d'identifier l'effet de l'interaction des stresseurs anthropiques sur les espèces macro-benthique dans la baie. Des expériences de manipulation seront effectuées sur le terrain afin d'identifier l'action et l'effet seuil des perturbations, en premier lieu de manière individuelle puis ensuite lorsque mis en interaction, ainsi que la réponse des organismes benthiques face à ceux-ci. De cette manière, nous cherchons à mieux comprendre et améliorer les connaissances des impacts cumulés des stresseurs sur l'écosystème ce qui permettra, à plus long terme, une meilleure planification de conservation et de l'exploitation des ressources maritimes du fleuve.
8 Cimon, Stéphanie (UQAC), M. Cusson
Additive and antagonistic effects of multiple disturbances and stresses on benthic eelgrass communities.
Disturbances and stresses are naturally co-occurring. However, their interaction is generally considered as being additive. The response of an eelgrass bed community facing sediment enrichment, light reduction and eelgrass density reduction was studied for 10 weeks in the summer of 2015. The major and interactive effects were estimated based on diversity indices and community structure of the associated species, as well as the density and relative eelgrass growth. Density reduction increased the values of the diversity indices and affected communities structure over the 10 weeks. Sediment enrichment decreased diversity while shading increased diversity although these effects disappeared after five weeks. Antagonistic and additive effects were observed on some indices and measurements. The inclusion of multiple disturbances and stresses in experiments with orthogonal designs will help disentangle the interaction effects and the mechanisms structuring communities following disturbances.
9 Clary, Jean (UQAR-ISMER), C. Chavanne, L.-P. Nadeau
Spectral kinetic energy transfers from synthetic high resolution radars.
Input of kinetic energy by the winds in the ocean occurs at very large scales (order 1000 km), whereas dissipation of this energy occurs at very small scales (0,01 m). Understanding the complete pathways of energy from its input to its sink would be a milestone of physical oceanography. Regional estimates at scales ranging from a few kilometers to tens of kilometers could in principle be obtained from high-frequency radars (HFR), provided that measurement limitations and noise do not introduce strong biases. Our goal is thus to assess if new information about how the energy is transferred in this range of spatial scales can be gained from HFRs. Using a doubly-periodic quasi-geostrophic numerical simulation we conduct a thorough examination of errors emerging from i) geometrical constraints (non-periodicity, domain size), and ii) measurement constraints (heterogeneous spatial averaging, noise and missing data).
10 Cope, Laurie-Emma (UQAR-ISMER), G. Winkler, S. Plourde
Grandir et se reproduire dans un environnement en changement, comment les conditions environnementales influencent-ils Thysanoessa raschii dans le golfe du Saint-Laurent ?
Le krill joue un rôle clé dans le réseau trophique des écosystèmes marins, cependant peu de connaissances sont acquises sur la dynamique de population du krill dans le Golfe du Saint-Laurent. Des individus de Thysanoessa raschii ont été incubés à 4°C pour un maximum de 6 jours où la croissance somatique et la reproduction fut mesurée. Les exuvies ont été récoltées à chaque jour et mesurées ainsi que les individus fraîchement mués pour calculer un taux de croissance. De plus, les œufs pondus ont été récoltés et comptés à chaque jour. Nos résultats révèlent que la croissance somatique ainsi que la reproduction de T. raschii suit un patron saisonnier influencé par les facteurs abiotiques et biotiques. Les relations entre la croissance totale et les facteurs environnementaux seront présentés pour mieux comprendre les conditions 'optimales' de croissance et les conséquences potentielles des changements environnementaux sur la population de T. raschii.
(11) Costanzo, Rémi (UQAR), S. Bélanger, H. Xie, M. Gosselin
Étude de la variabilité spatio-temporelle des apports terrigènes dans la baie James par télédétection spatiale.
Le déclin observé des herbiers de zostère le long de la côte est de la baie James dans le Nord du Québec préoccupe la Nation Crie. Pour mieux comprendre les facteurs environnementaux en jeu, un projet de recherche pluridisciplinaire a été récemment mis en place. La baie James reçoit annuellement d'importante quantité de matière en suspension (MES) et dissoute en provenance du continent via les grandes rivières boréales du Nord du Québec et de l'Ontario. Ces apports terrigènes jouent un rôle important pour le maintien de l'intégrité des écosystèmes littoraux et côtiers de la Baie, et en particulier sur la santé des herbiers de zostères. Ce projet vise à documenter la variabilité spatiale et temporelle des MES au moyen de l'imagerie satellitaire multispectrale. Une première analyse sera réalisée à l'échelle de la baie James à 330 mètres de résolution spatiale à l'aide des capteurs MERIS (2002-2011) et OLCI (2016-). Une seconde analyse à plus haute résolution spatiale (30 mètres) sera réalisée avec la banque de données Landsat afin de déterminer l'étendue des panaches de rivières et de caractériser les concentrations de MES à proximité des herbiers de zostères fragilisés par les changements environnementaux.
(12) Croteau, Dany (U. Laval), J. Larivière, F. Bruyant, M. Babin, J. Lavaud
Étude des principaux traits photoadaptatifs des diatomées arctiques liés à leur succession saisonnière de formes de vie.
La transition printanière d'un désert de glace sans lumière vers des eaux libres et fortement éclairées impose des défis colossaux aux diatomées de l'océan Arctique. Elles surmontent cette épreuve grâce à une succession d'espèces sympagiques puis planctoniques, hautement productives, intégrant une importante diversité fonctionnelle. Le déclin de la glace de mer perturbe cette dynamique fragile en exposant les microalgues à des éclairements potentiellement excessifs. Via le quenching non-photochimique, modulé par le cycle des xanthophylles et les protéines LHCx, les diatomées montrent des capacités de photoprotection finement adaptées à leur environnement lumineux. En soumettant plusieurs souches arctiques à différents stress lumineux, nous cherchons à définir comment la diversité écophysiologique influence les principaux mécanismes photoprotecteurs. La composition des communautés microalgales et la productivité de l'océan Arctique sont profondément affectées par les changements climatiques. Décortiquer les liens entre les traits fonctionnels et la photophysiologie des diatomées permettra de mieux appréhender ces bouleversements.
13 Deslongchamps, Gabrièle (U. Laval), G. Chaillou, J. Chassé, D. Dumont, G. Ferreyra, D. Gilbert, M. Gosselin, D. Lavoie, M. Lebeuf, K. Lemarchand, D. Lévesque, A. Mucci, V. Roy, M. Scarratt, M. Starr, J.-É. Tremblay
Projet SECO.net : Réseau de recherche et d'observation de la santé des écosystèmes du Saint-Laurent.

L'eutrophisation causée par l'enrichissement en nutriments et en matière organique, principalement d'origine anthropique, menace la santé des écosystèmes côtiers à l'échelle planétaire. L'eutrophisation a plusieurs conséquences néfastes pour l'environnement, incluant la prolifération d'algues toxiques, le développement de zones hypoxiques et anoxiques, l'acidification des océans, la réduction des pêcheries ainsi qu'une dégradation générale de la santé écosystémique. L'écosystème du fleuve St-Laurent est fortement affecté par ces divers changements et l'urgence d'agir se fait sentir. Cette affiche offre une brève présentation du projet SECO.net, qui regroupe plusieurs chercheurs et intervenants du Ministères des Pêches et Océans ainsi que de différentes universités, ayant pour but commun de construire un réseau de recherche multidisciplinaire axé sur la santé du Saint-Laurent.

14 Dhifallah, Fatma (UQAR-ISMER), A. Rochon, K. Howland, N. Simard
Caractérisation de la communauté de dinoflagellés dans les ports les plus achalandés de l'Arctique canadien.
Ce projet de maîtrise vise à déterminer les communautés de dinoflagellés dans les ports à plus haut risque d'invasion de l'Arctique canadien dans le but d'établir une base de données et de détecter l'arrivée éventuelle d'espèces potentiellement envahissantes. L'analyse de 48 échantillons prélevés dans les ports de Churchill (MN), Iqaluit (NU) et Baie Déception (QC) a montré que 54 taxa sont présents, dont 6 sont toxiques. Le port de Churchill a la plus forte abondance, suivi de Baie Déception et Iqaluit. Les espèces de dinoflagellés des familles Protoperidiniaceae et Gonyaulacaceae sont présentes dans les trois ports, tandis que les familles des Peridiniaceae et Dinophysiaceae sont présentes seulement à Churchill et Baie Déception. Les 6 taxa toxiques identifiés sont présents à Churchill et Baie Déception avec 25 % et 30 % de l'assemblage, respectivement. À Iqaluit, un seul taxon toxique est présent avec une faible abondance (P. reticulatum, 5 %).
15 Dispas, Antoine (UQAR-ISMER), G. Winkler, K. Howland
A biodiversity perspective: mesozooplankton baseline to detect non-indigenous species in Arctic ports.
Climate change and increasing shipping activity augment northern range expansions of temperate organisms, thus higher rates of introduction of non-indigenous species (NIS) into the Arctic are expected. To identify NIS and evaluate their impacts on the native biodiversity, we determined the baseline biodiversity of mesozooplankton, compared the community structure of three most active canadian Arctic ports: Churchill, Deception-Bay and Iqaluit. We sampled mesozooplankton between 2015 and 2016. 42 species and 15 higher groups in the three ports were identified by taxonomy. Community structure differed largely among ports and the Shannon-Wiener index and evenness were lowest in Churchill, implying that only a few species were dominant versus other ports. The results will show whether the ports are pristine or invaded knowing that NIS were recorded in the ballast water of several ships arriving at ports. Such data are crucial to provide baseline information for evaluating future changes in the zooplankton community.
16 Dugas, Sébastien (UQAR-ISMER), C. Chavanne, D. Dumont
Étude de la relation vagues-glace dans l'estuaire du Saint-Laurent au moyen de la télédétection.
Les vagues jouent un rôle fondamental dans le milieux océanique. L'érosion des côtes, le transport de polluants et les impacts sur la navigation n'en sont que quelques exemples. De nombreuses questions subsistent toutefois quant à la compréhension des mécanismes intervenants lors du couplage avec la glace de mer, en particulier dans les régions à couverture partielle. Avec l'amélioration récente des capteurs satellitaires, les images de radars à synthèse d'ouverture (SAR) permettent l'observation de la distribution de la glace de mer avec une résolution de quelques dizaines de mètres. Dans le cadre du projet actuel, les images de glace de l'estuaire du Saint-Laurent pour les hivers 2014 à 2017 sont combinées aux mesures de vagues obtenues par deux radars hautes-fréquences situés sur la Côte-Nord. L'objectif est d'utiliser ces observations afin de mieux paramétrer les interactions vagues-glace dans les modèles numériques de prévision des vagues.
17 Dumas-Lefebvre, Elie (U. Laval), D. Dumont
Modélisation probabiliste de l'interaction entre la glace côtière et les fonds marins.
La banquise côtière est la portion de la banquise adjacente à la côte capable de résister aux contraintes externes et ainsi de rester immobile. Cet état de la banquise et la durée du phénomène peut être expliqué en partie par ses propriétés hydromécaniques et sa capacité à résister à la tension et au cisaillement. Dans certaines situations, il est également fortement dépendant de l'ancrage de quilles de glace dans les régions peu profondes. Nous présentons ici un modèle probabiliste d'interaction glace-fond tirant partie de la connaissance des distributions non-normales d'épaisseur de glace et de bathymétrie pour évaluer de manière plus réaliste les contraintes imposées à la base de la glace. Les résultats de ce modèle non-linéaire, destiné à être implémenté dans les modèles opérationnels de prévision, sont comparés avec ceux obtenus d'une paramétrisation linéaire.
(18) Dussol, Abigaëlle (UQAR-ISMER), C. Chavanne, D. Dumont
Vérification expérimentale de la mesure, par radars hautes-fréquences, de la dérive de Stokes induite par les vagues.
Les radars hautes fréquences (HF) mesurent à distance les courants océaniques de surface par décalage Doppler des ondes électromagnétiques rétrodiffusées par des vagues ayant la moitié de leur longueur d'onde, appelées vagues de Bragg. Dû aux interactions courant/vague et vague/vague affectant la vitesse de phase des vagues de Bragg, les radars HF sont supposés mesurer, en plus du courant Eulérien moyen, une quantité liée à la dérive Lagrangienne de Stokes. Cependant les études théoriques et expérimentales ne s'accordent pas sur l'expression ni même sur l'existence de cette quantité. Pourtant, cette question est fondamentale pour l'utilisation des radars HF dans les opérations de sauvetage en mer ou de suivis environnementaux de décharges de polluants. Cette question sera traitée expérimentalement, en comparant les observations de radars HF localisés dans l'estuaire maritime du St-Laurent avec les simulations du modèle numérique de vagues Wave Watch III.
(19) Fortin, Pauline (UQAR-ISMER), D. Robert, G. Winkler
L'alimentation des larves de lançon dans l'estuaire du Saint-Laurent.
Le stade larvaire est souvent associé à un fort taux de mortalité causée par une transition vers une alimentation exogène. L'alimentation larvaire influence la survie et la dynamique des populations. La dynamique des jeunes stades du lançon (Ammodytes sp.) de l'estuaire du Saint-Laurent, une espèce fourragère importante pour le béluga demeure méconnue. Cette étude vise à déterminer l'alimentation des larves de lançon. Des échantillonnages ont été réalisés entre mai et juillet 2014 et 2017. Les larves et leurs proies potentielles du zooplancton ont été capturées respectivement avec un filet Bongo et un filet conique. Les larves sont actuellement identifiées et mesurées, puis elles seront disséquées afin d'identifier à l'espèce le contenu stomacal. Le régime alimentaire en relation avec l'abondance des proies sera contrasté entre les deux années. La description du réseau trophique lors du stade larvaire permettra de mieux comprendre les fluctuations dans la survie et l'abondance du lançon.
20 Freyria, Nastasia (U. Laval), N. Joli, C. Lovejoy
Arctic microbial eukaryotes in the Northern Baffin Bay.
Phytoplankton and single celled microzooplankton are the base of the food chain ultimately supporting marine mammals and birds across the Arctic with different microbial communities favouring for example, either pelagic or benthic harvestable species. Ice conditions across the Arctic influence the geographic distribution, intensity and timing of phytoplankton production and recent changes in ice conditions mean historical patterns are not reliable indicators of present day seasonal and spatial patterns. In particular, remote sensing and in situ data has shown that the highly productive Northern Baffin Bay, referred to as Pikialasorsuaq by the Inuit, is undergoing marked changes in regional biomass and productivity patterns over the last 15 years. However detailed examination of the microbial phytoplankton and associated protist communities has not been undertaken and the changes in the microbial food web species associated with these changes is unknown. Microbial composition is key for predicting rates of ecosystem responses in the face of global change. Here we examine two contrasting sides of Northern Baffin Bay using samples collected during ArcticNet missions aboard the CCGS Amundsen. Microbial species were identified using high throughput amplicon sequencing of the V4 region of 18S rRNA and the 18S rRNA gene. We found marked changes in the smallest size of fraction over time and space indicating potentially a vulnerability or resilience of microbial community composition to ongoing change. In our preliminary results, we found strong abundance of diatoms Chaetoceros mainly located at the surface of two opposite stations in the Arctic waters of Northern Baffin Bay. These strong diatoms abundance might implicate a persistent production. Changes in microzooplankton composition suggest a potential environmental effect (e.g. temporal, seasonal, geographical or year effect). Combined spatial and temporal studies exploiting DNA sequencing together with improved bioinformatics tools and large scale sampling methods, will allow researchers to improve their understanding of the variability of microbial communities with predicting both the temporal and spatial patterns of diversity at multiple levels.
21 Guarin-Yunda, Gustavo (U. Laval), P. Archambault, C. Nozais, G. Massé
Influence of seasonal sea ice depletion on Arctic marine epibenthic communities in an area located between mid-western Greenland and Canada's Baffin Island, Baffin Bay.
In the last decades, the Arctic has experienced fast warming of approximately three times the global average, which produces important and rapid environmental changes. Linked to warming tendencies, the sea ice concentration has decreased by ~9% per decade since 1978, and it has been accompanied by a reduction of its thickness and duration. A steady increase in temperatures could make the Arctic Ocean seasonally ice-free by 2040. Consequently, it appears that benthic biodiversity and ecosystem functioning will be affected by climate change and a reduction in POC flux, especially in the continental margins and the abyssal sea floor. Since benthic invertebrates largely depend on food supply from sea ice algae and phytoplankton, changes in the flux of POC may compromise the marine food webs influencing the benthic trophic stability and functioning. Similarly, consumption patterns and diet quality would be affected by these climatic shifts by altering the taxonomic and biochemical composition of the primary food source. In an attempt to: (1) contribute to a better understanding of the complexity of the Arctic food web and infer how environmental changes could influence dynamics of the benthic food web in areas exposed to sea ice retreat; (2) identify key drivers and potential changes in the proportion, quantity and quality of particular organic carbon and nitrogen exported from the euphotic zone to the seabed; (3) measure the importance of ice algae in the benthic food web using the biomarker IP25; and (4) assess trophic relationships among benthic organisms, we conducted a detailed field investigation of marine macrobenthos aboard CCGS Amundsen during the Green Edge project. A total of 13 sites were sampled between June and July 2016 in an area located between mid-western Greenland and Canada's Baffin Island, Baffin Bay. Stable isotope analysis (SIA), fatty acid (FATMs) and IP25 biomarkers are used to characterize the benthic trophic structure and carbon transfer pathways, diets of bottom organisms and origin and availability of nutrients in the seabed.
22 Guilpin, Marie (UQAR-ISMER), V. Lesage, I. McQuinn, J. Goldbogen, J. Potvin, T. Doniol-Valcroze, R. Michaud, M. Moisan, G. Winkler
Foraging energetics and krill density requirements of Northwest Atlantic blue whales foraging in the Estuary and Gulf of St. Lawrence, Canada.
Foraging efficiency (FE) is determined by the ratio of energy intake over energy expended. In capital breeders such as blue whales, FE represents a useful metric to estimate energy reserves. We deployed velocity archival tags on 11 blue whales foraging in the St. Lawrence Estuary. Monte Carlo simulations incorporating uncertainty in all model parameters were used to model ranges of krill densities required to balance energy expenditures, while allowing for surplus energy to be stored. Predicted required density of arctic krill ranged from 11.79 g wet weight·m-3 to 38.70 g wet weight·m-3 to meet their energy demands (FE = 1). In situ density of krill patches, measured with hydroacoustic techniques, was about 15 g·m-3 on average, and never exceeded 120 g·m-3. These results indicate that blue whales need to seek the highest densities within krill patches, and it is unlikely that they reach a FE above 3 in the St. Lawrence.
23 Huot, Matthieu (U. Laval), E. Rehm, F. Dalgleish, M. Piché, S. Lambert-Girard, P. Archambault
Caractérisation des propriétés de la spectrofluorescence et réflectance des macroalgues arctiques comme cibles LiDAR.
Le récent changement de régime observé dans les communautés algales en milieu Arctique suggère la nécessité d'une caractérisation à plus grande échelle de la réponse de ces communautés aux changements liés à la température. Travailler dans des régions côtières recouvertes de glace est cependant très difficile du point de vue organisationnel. Ainsi, nous prévoyons concevoir un LiDAR (Light Detection And Ranging) à fluorescence et/ou absorption différentielle (DIAL) pour la détection et la quantification de substrats photosynthétiques comme les macroalgues, à distance et de manière autonome (AUV). Pour ceci, une caractérisation de la réponse spectrale des cibles à différentes longueurs d'onde d'excitation et une compréhension des interactions lumière-eau-substrat telles que l'absorption, la diffusion et la réflectance (BRDF) seront nécessaires à l'analyse du signal de retour. Nous présenterons nos résultats sur les caractéristiques spectrales des macroalgues et des implications possibles pour le développement du système LiDAR.
(24) Isabel, Laurie (U. Laval), P. Archambault
Développement d'un indicateur de santé benthique pour évaluer la condition de santé du golfe du Saint-Laurent.
De nombreux stresseurs d'origine anthropique, tels que le transport, les pêcheries, les industries, etc., affectent les organismes marins du golfe du Saint-Laurent. Leur présence ne cesse de s'accroître et engendre plusieurs impacts négatifs, parfois même destructeurs, sur les communautés du golfe. Il est donc urgent de développer des outils de gestion permettant de faire un suivi plus serré de l'état de santé des communautés marines. Parmi ces outils figurent les indices de santé basés sur la composante biologique. Pour développer de tels indices, les invertébrés benthiques sont le plus souvent utilisés puisqu'ils offrent plusieurs avantages. Ils sont en étroite relation avec les sédiments de fond, où les contaminants s'accumulent généralement et où les déficits en oxygène sont plus fréquents. De plus, la plupart des organismes benthiques sont sessiles et leur état reflète ainsi la condition du milieu immédiat. Des indicateurs de santé benthiques ont déjà été développés dans plusieurs régions du monde. Certains d'entre eux ont été testés avec les espèces du golfe, toutefois, aucun d'eux ne s'est avéré fonctionner. Ce projet vise donc à développer un indicateur de santé benthique pour le golfe du Saint-Laurent qui servirait d'outils aux scientifiques et aux gestionnaires qui désirent faire le suivi spatial et temporel de la condition de santé des communautés.
25 Jacquemot, Loïc (U. Laval), D. Kalenitchenko, C. Lovejoy
Microbial diversity across the Hudson Bay: a river to sea continuum.
Many of the key physical, biological and geochemical processes occurring in Hudson Bay, including sea ice growth and decay, are strongly linked to freshwater input. Freshwater within Hudson Bay System originates from rivers with large drainage basins and is modified by sea ice formation and melting. Similar to other estuaries, gradients in light, heat and salinity through freshwater and seawater mixing, are predicted to influence microbial community structure. Here, we sampled microbial assemblages using marker genes and high throughput sequencing, along a salinity gradient in the Great Whale River (Inuit: Kuujuaraapiup Kuunga, Cree: Kwakutuy) estuary to Hudson Bay to investigate how these gradients affect microbial assemblages from the three domains of life: Archaea, Bacteria and planktonic microbial eukaryotes, which includes phytoplankton and protist grazers. Data on the distribution and composition of microbial communities was compared with environmental parameters along the salinity gradient to identify factors potentially controlling the distribution of the microbes. Additional work is planned using shotgun metagenomic analysis to explore the genetic potential of these microorganisms to adapt to environmental gradients and to assess putative metabolic pathways that facilitate adaptation of Hudson Bay system organisms to changing freshwater conditions. This information will be of use to managers by inferring whether present day organisms will be able to adjust to increased freshwater inputs or whether new invading organisms will more likely replace current species.
26 Laliberté, Julien (U. Laval), P.-L. Grondin, P. Massicotte, M. Babin
Données de la campagne Green Edge – la lumière sous la glace.
Les écosystèmes marins arctiques sont alimentés à la base de la chaîne trophique par la production de biomasse algale. Alors que l'on croyait la croissance du phytoplancton (algues unicellulaires en suspension dans l'eau de mer) largement limitée à la saison durant laquelle l'océan Arctique est le plus dépourvu de glace de mer (juillet-octobre), on a récemment découvert que des développements massifs de phytoplancton se produisaient sous la banquise arctique dès le printemps. Il n'est actuellement pas possible de déterminer l'étendue du phénomène et sa contribution, peut-être majeure, à la production primaire marine annuelle, car on connaît mal les mécanismes qui contrôlent la dynamique des floraisons de phytoplancton sous la banquise. Les observations in situ les plus récentes réalisées pour comprendre ce phénomène suggèrent que les floraisons sous banquise sont largement conditionnées par l'accès au rayonnement solaire visible (RSV) dans la colonne d'eau, lui-même contraint par la présence au-dessus de glace de mer et de neige. Cependant l'impact des nuages sur le RSV et, par ricochet, sur la dynamique de floraison printanière du phytoplancton, n'a jamais été examiné de près. Pourtant, l'omniprésence de nuages en Arctique contraint fortement le RSV. Comment vérifier que chaque printemps, l'apparition d'une importante couverture nuageuse et d'un épais brouillard, qui coïncide avec la fonte saisonnière de la banquise, amortit la transition d'un régime englacé (faible RSV) à un régime d'eaux libres de glace (fort RSV) ? Les données du camp de glace Green Edge qui a eu lieu aux printemps 2015 et 2016 à l'ouest de la baie de Baffin permettront l'élaboration d'une méthode pour déterminer l'importance optique de l'environnement arctique sur l'éclairement disponible pour le phytoplancton à l'échelle locale pendant la durée d'une saison. Cette recherche permettra de contribuer à l'avancement des connaissances sur les écosystèmes marins arctiques uniques.
27 Niraula, Bimochan (U. McGill), B. Tremblay
The function of vorticity input in the partitioning of ocean heat between the Fram Strait and Barents Sea Opening.
Atlantic water flowing in the Nordic Sea can reach the Arctic through one of two paths: the Fram Strait, or the Barents Sea Opening (BSO). Increase in heat flow through the BSO has been associated with enhanced loss of sea ice extent, so it is important to understand the partitioning of heat here. We have found that vorticity input, from wind stress at the ocean surface, is correlated with this heat partitioning and I will be talking about this in my presentation. Improved understanding of the heat flow will enable us to make more accurate sea ice predictions in the future.
28 Pharand, Pamela (UQAR-ISMER), P. Brousseau, M. Fournier, J.-P. Gagné, K. Lemarchand, R. Saint-Louis, Y. Soubaneh, M. Gosselin
Effets biologiques mécanistiques induits in vivo chez la moule bleue (Mytilus edulis) exposée aux pesticides d'usage courant.
Plusieurs types de pesticides sont utilisés en agriculture pouvant causer des effets néfastes sur des espèces non ciblées. Des moules bleues ont ici été exposées in vivo pendant 96 heures afin d'évaluer les effets biochimiques et immunologiques de pesticides d'usage courant dont la viabilité cellulaire, la phagocytose, l'activité des lysozymes, l'activité de la GST, l'activité de la cyclooxygénase, taux de nitrite, génotoxicité et le taux de vitellogénine. Les pesticides utilisés lors de ces expositions comprennent le α-endosulfan à 0,22 et 0,022 mg/l; l'hexachlorobenzène à 0,00328 et 0,000328 mg/l; le pendiméthaline à 0,19 et 0,019 mg/l; le chlorothalonil à 0,126 et 0,0126 mg/l et de mélanges de ces quatre solutions. Les concentrations de pesticides utilisées n'ont pas provoqué d'effets clairement négatifs sur les biomarqueurs évalués à l'exception d'une diminution de nitrite à long terme et d'un effet de stress observé après 24 heures pour plusieurs tests.
29 Picard, Manon (U. Laval), L. E. Johnson
Alaria, pourquoi es-tu ici mais pas là ?
La répartition des espèces dépend de plusieurs facteurs biotiques et abiotiques et la compréhension de ces patrons de répartition peut aider à mieux comprendre comment les écosystèmes fonctionnent. Dans la baie de Sept-Îles, la distribution des espèces d'algues est très différente de celles des îles avoisinantes. Afin de mieux comprendre cette répartition, j'ai fait des transplants d'Alaria esculenta provenant des îles, dans la baie à 10 endroits et j'ai mesuré leur croissance. Malgré qu'aucun individu de A. esculenta n'a été inventorié dans la baie, les individus ont survécu et même grandit lorsqu'ils ont été transplantés dans cette région. Ces résultats suggèrent qu'il y aurait un potentiel de répartition de A. esculenta dans la Baie mais que des facteurs externes aux conditions locales pourraient influencer la répartition actuelle. Nous faisons aussi le suivi des facteurs agissant sur les jeunes stades des algues, surtout l'impact de la sédimentation.
30 Pierrejean, Marie (U. Laval), P. Archambault, F. Maps, C. Nozais
État des lieux des hotspots benthiques de la baie d'Hudson.
Les milieux benthiques peuvent être soumis à différents facteurs biotiques et abiotiques qui favorisent la mise en place de micro-habitats pour les organismes vivant au fond. Cette diversité d'habitats peut engendrer des différences dans la structure des communautés avec des abondances et des diversités plus importantes délimitant notre conception de hotspot. La baie d'Hudson est une mer intérieure soumise à des conditions environnementales changeantes pour laquelle il devient pertinent de caractériser les hotspots benthiques actuels et anticipés. Les résultats basés sur les communautés de 2010, indiquent une division de la baie en 3 zones biologiques. Le centre de la baie présente une plus faible abondance et diversité d'organismes endobenthiques par rapport aux régions côtières. Fait remarquable, les hotspots des organismes endobenthiques se concentrent sur les zones côtières et présentent un patron contraire à ceux des organismes épibenthiques. Nous discuterons de certains processus qui pourraient expliquer ces différences observées.
31 Rassmann, Jens (UQAR-ISMER), G. Chaillou, A. Rao, A. Mucci
Influence of hypoxia on benthic oxygen consumption in the Lower St. Lawrence Estuary.
Time-series measurements of dissolved oxygen in the Lower St. Lawrence Estuary (LSLE) have highlighted the development of a persistent hypoxic zone. Many pelagic species cannot survive for extended periods of time under these conditions, and the benthic community structure is believed to undergo significant modifications. Oxygen is thermodynamically the most favorable electron acceptor used by microorganisms for the mineralization of sedimentary organic matter and the oxidation of chemical species resulting from anaerobic respiration (Mn(II), Fe(II), NH4+, HS-). Therefore, the oxygen uptake rate of the sediments is typically a good indicator of the overall benthic respiration rates. An exhaustive dataset was analyzed in order to understand the consequences of hypoxia on benthic oxygen uptake. Despite varying bottom-water oxygen concentrations, organic matter reactivities, and a 50-fold change in organic carbon accumulation rate along the Laurentian Trough, oxygen uptake rates display more intra-station variability than inter-station variability. This conundrum may reflect the combined effects of organic matter content and composition and macrofaunal activity (bioturbation, bioirrigation) on sediment oxygen demand along the Laurentian Trough.
(32) Régis-Pilot, Maude (U. Laval), P. Archambault, J. Carrière
Portrait de la qualité de l'eau et des sédiments de la rivière Mishta-shipu (rivière Moisie), Côte-Nord.
Le maintien de la qualité de notre environnement est l'une des préoccupations des plus importantes à l'heure actuelle avec le rythme alarmant du réchauffement climatique, et plus encore si l'on additionne les perturbations anthropiques à l'équation. Les rivières représentent des écosystèmes d'une importance majeure pour les services rendus à l'humain (pêches, transport, électricité, etc.). Toutefois, les organismes qui y vivent sont sensibles aux perturbations. La Mishta-shipu, située à environ 15 km de Sept-Îles, est l'une des plus grandes rivières à saumon de l'Atlantique en Amérique du Nord, et est un patrimoine culturel important pour les communautés autochtones locales qui ont longtemps survécu grâce aux ressources qui en découlent. Il n'existe que très peu ou pas de données pour pouvoir dresser un portrait représentatif de la qualité actuelle de la rivière, qui ne doit pas échapper aux conséquences liées aux activités anthropiques adjacentes (industries minières, chemin de fer, pourvoiries, etc.). Cette étude aura donc pour objectif général de dresser un portrait de l'état de santé de la Mishta-shipu, dans un contexte de changement climatique et de perturbations anthropiques, grâce à des indicateurs biologiques (benthos) et physico-chimiques. Les résultats qui découleront de cette étude serviront à élaborer des outils scientifiques fiables pour les gestionnaires de la rivière.
33 Robert, Karine (UQAR-ISMER), L.-P. Nadeau
Le rôle des interactions atmosphère-océan sur le réchauffement du climat.
La circulation thermohaline joue un rôle fondamental dans l'atténuation des changements climatiques. Dans cette étude, un modèle océanique numérique dans une configuration idéalisée est utilisé afin d'étudier l'évolution temporelle et spatiale de l'absorption océanique de chaleur. À partir d'une solution à l'équilibre préindustriel, on ajoute une perturbation atmosphérique représentant un scénario réaliste d'augmentation des gaz à effet de serre. Cette perturbation force la circulation thermohaline à s'ajuster vers un nouvel état d'équilibre. Cette étude s'intéresse aux 100 premières années de cette période de transition en cherchant à comprendre les mécanismes qui contrôlent l'absorption et la redistribution de chaleur dans l'océan. Puisque la transition est influencée principalement par la dynamique de l'Atlantique Nord, on s'intéresse au rôle de la gyre subpolaire sur le transport océanique de chaleur en faisant varier l'intensité du vent soufflant à la surface de l'Atlantique Nord.
34 Sauvé, Jade (McGill), C. Dufour, S.M. Griffies, M. Winton
Antarctic sea ice trend: Insights from a suite of climate models
Antarctic sea ice concentration has been observed to increase over the last 30 years, in contrast with the decrease that most climate models show. Here, we aim to understand this disagreement by investigating the respective roles of natural variability and anthropogenic forcing in shaping Antarctic sea ice trend. We use three climate models of varying resolutions in the ocean that display a range of behaviours in natural variability, with the higher resolution model simulating Weddell Sea polynyas. We find that, in between two polynyas, the higher resolution model simulates a sea ice trend similar to that observed over the satellite record, suggesting natural variability is a key component to the observed sea ice trend. Of all models, the higher resolution model shows the strongest surface ocean warming and decrease in sea ice, suggesting an important role for mesoscale eddies in the response of Antarctic sea ice to climate change.
35 Schembri, Sarah (U. Laval), Louis Fortier
Biodiversity, distribution and biomass of fish in Hudson Bay.
Hudson Bay is a large shallow inland sea where large freshwater inputs impact all marine processes. Fish and zooplankton assemblages are not well documented due to the remoteness of the area. As part of BaySys, this project's principal aim is to improve our knowledge of the Hudson Bay marine ecosystem and of how external pressures such as climate change and changes in seasonal freshwater cycles are affecting it. Acoustic records and ichthyoplankton and zooplankton net data collected in various years onboard the CCGS Amundsen are being analysed. Preliminary results (that will be included in IRIS-3) show that the larval fish assemblage in Hudson Bay is changing from one with abundant arctic cod (Boreogadus saida) in the late 1980s to one consisting predominantly of capelin (Mallotus villosus) in the 2010s. The present distribution of the two species differs within the bay; capelin is very abundant in areas with high freshwater input in the west and south, while arctic cod is more abundant in the north of Hudson Bay and in the Hudson Strait. Stichaeidae and the recently introduced rainbow smelt have also become more abundant in recent years. Thus far, these observations corroborate the analysis of seabird's diets in the region. The decrease in the relative abundance of Arctic cod is intriguing since recent findings show that, in the short term, warmer conditions might be leading to increased larval survival and recruitment of Arctic cod.
36 Schmidmayer, Peter (UQAR), M. Cusson, P. Archambault, C. McKindsey
Structure et fonctionnement des communautés benthiques intertidales dans l'estuaire du Saint-Laurent.
Dans les zones côtières en milieu intertidal de l'estuaire maritime du Saint-Laurent, il existe différents types d'habitats (substrat rocheux et sédimentaire) ainsi que différentes espèces facilitatrices de l'habitat (macroalgues, zostères et moules). Ces zones subissent les effets de plusieurs stress environnementaux, l'exposition aux vagues, l'exposition à l'air libre et la dessiccation en sont les principaux facteurs. Dans cette étude, nous allons nous concentrer sur les effets des interactions entre les différents habitats, les espèces facilitatrices d'habitats et les stress environnementaux sur la structure et le fonctionnement des communautés benthiques de l'estran. Ce poster va présenter une première partie des résultats de cette étude.
37 Schmutz, Anthony (UQAR), R. Tremblay, C. Audet, R. St-Louis, J.-P. Gagné, É. Pelletier, M. Barthe
Déversement pétrolier hivernal avec couverture de glace : une approche intégrative temporelle multi-marqueurs de la cellule à la communauté.
L'Ouest canadien présente la plus grande réserve mondiale de pétrole non-conventionnel, principalement sous forme de bitume. Une fois dilué, ce dernier s'exporte aisément ce qui laisse présager une augmentation des exportations canadiennes. Le comportement des bitumes dilués (dilbits) et leurs effets sur les organismes lors d'un déversement hivernal avec une couverture de glace en milieu marin sont encore inconnus. Une simulation de déversement hivernal en mésocosme avec exposition du bivalve Mytilus edulis pendant 7 jours a permis de mesurer des biomarqueurs répondant à court, moyen et long terme. Les résultats obtenus permettent de cerner le problème dans son entièreté : de la cellule à la communauté. Cette approche intégrative des différents paramètres mesurés est la clef pour assurer une compréhension temporelle et globale de ce type de déversement qui entraine bien souvent, des impacts biologiques et écologiques multiples.
(38) Théberge, Alexandre (UQAR-ISMER), S. Bélanger, L.-P. Nadeau
Télédétection des tourbillons méso-échelle de la mer du Labrador : influence sur la productivité primaire.
La mer du Labrador est l'un des principaux sites de ventilation de l'océan à l'échelle globale. Le forçage atmosphérique hivernal entraine un régime de convection profond qui homogénéise la colonne d'eau (1000-2000 m). Les tourbillons méso-échelle font localement varier la pycnocline, capturent et advectent de l'eau océanique. Les structures cycloniques (anticycloniques) engendrent des processus de résurgences d'eau riche en nutriments (plongée d'eau). L'objectif est de caractériser les tourbillons et leur impact sur la variabilité interannuelle de la concentration de chlorophylle-a observable par satellite. La méthode préconisée emploiera de manière synergique les mesures satelliaires (altimétrie, température de surface, couleur de l'eau) et bouées Argo. On suppose que les structures cycloniques de petite taille supportent davantage les poussées phytoplanctoniques au printemps. Ce projet sur le role des tourbillons sur la productivité de la mer du Labrador sera réalisé dans le cadre du programme VITALS (Ventilation, interactions and transports across the Labrador sea).
39 Tremblay, Jean-Éric, M. Lemire, D. Antoniades, P. Archambault, P. Ayotte, L. Bernatchez, L. Fortier, M. Lucas, F. Maps, G. Massé, J. Lavaud, J.-S. Moore
Lumière et océan Arctique en changement: comprendre les liens complexes entre les changements globaux et la santé des Inuits (BriGHT).
En Arctique, les aliments de la mer (AML) occupent une place primordiale dans la culture des Inuits, qui font des choix alimentaires selon l'accessibilité, l'abondance, l'apparence et la valeur nutritive des AML. Ces caractéristiques sont étroitement liées à la lumière via la production photosynthétique de micro-algues, qui constituent la principale voie d'entrée de l'énergie, des contaminants et de nombreuses molécules vitales dans le réseau alimentaire. Or nous ignorons comment la quantité et la proportion de ces substances dans les algues, le zooplancton et les AML répondent aux changements climatiques, et comment cette réponse modifie les choix alimentaires des Inuits. Le projet BriGHT évaluera les effets des changements climatiques sur l'accumulation de contaminants et la production de molécules nuisibles ou bénéfique chez les micro-algues. Il modélisera également la propagation de ces substances dans le réseau alimentaire en vue de les mettre en lien avec des indicateurs de santé, de bien-être et de sécurité alimentaire chez les Inuits.
(40) Van Doorn, Catherine (U. Laval), P. Archambault, J.-É. Tremblay, L. Fortier, G. Massé
Caractérisation lipidiques des organismes benthiques selon des scénarios de changements climatiques.
Les changements climatiques (CC) sont au coeur des préoccupations environnementales. Au Canada, une attention particulière est attribuée aux populations nordiques qui dépendent de l'océan. Celui-ci est affecté plus rapidement que les autres océans par les CC. Mon projet (programme BriGHT) a pour objectif de relier les impacts des CC en Arctique à la santé des Inuits. Puisque la source d'alimentation primaire des organismes consommés par ces populations passe des algues de glace vers le plancton, en raison de CC, les taux de certaines molécules contenus dans leurs tissus seront modifiés. Le projet se concentrera sur le réseau alimentaire benthique et les acides gras et autres molécules d'intérêt contenus dans les invertébrés pour déterminer si leurs taux varient en raison du changement d'alimentation. Ce projet devrait avoir des impacts positifs en contribuant à la compréhension de problèmes de santé reliés aux CC et à l'élaboration de solutions pour ces derniers.
41 Villeneuve, Vincent (U. Laval), J.-É. Tremblay
Caractérisation de la qualité des eaux du Saint-Laurent entre la ville de Québec et la zone de turbidité maximale.
Il est connu que les activités anthropiques ont des répercussions sur les écosystèmes aquatiques. La présente recherche s'insère en continuité avec le projet d'Observatoire de la baie de Sept-Îles implanté en 2013 dans la zone industrialo-portuaire (ZIP) de Sept-Îles, mais cette fois-ci dans la ZIP située dans le secteur de Québec-Lévis. La différence entre ces deux ZIP repose sur le fait que le secteur de Québec-Lévis est considéré en voie de salinisation en raison de l'avancée du front salin observée depuis quelques années dans les eaux du fleuve. Un recensement des données les plus récentes sur la physico-chimie des eaux a été effectué dans le but de caractériser l'état actuel de l'écosystème fluvial entre la ville de Québec et la zone de turbidité maximale (ZTM). Bien que certains critères de qualité des eaux énoncés par le ministère du Développement durable,de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) aient été dépassés au cours des 30 dernières années, les données recueillies démontrent tout de même une amélioration de la qualité des eaux dans cette zone. Toutefois, les données collectées représentent un début dans l'analyse de la santé de l'écosystème de la ZIP de Québec-Lévis et démontrent l'importance de poursuivre les recherches dans l'optique d'établir un modèle de gestion durable d'une ZIP en voie de salinisation.
42 Waqas, Atif (UQAR-ISMER), U. Neumeier, A. Rochon
Biofilm and sediment characteristics in a subarctic intertidal zone.
Sediment dynamics in intertidal areas of St. Lawrence Estuary are highly variable with summer conditions similar to temperate environments, whereas, winter processes are mainly controlled by subarctic conditions. We aim to determine the role of biofilm and its seasonal variations for sediment biostabilization in a subarctic tidal flat. Erosion threshold (Ƭcrit) measurements are paired with sediment cores for analysis of biofilm development and grain size distribution. Studies in summer 2016 and 2017 showed high differences at Ƭcrit between high and low marsh, but less variation between low marsh, mudflat and sandflat. There is a positive correlation between Ƭcrit and organic content measured by loss on ignition. By and far, chlorophyll a and organic matter are identified as significantly influencing the spatial variation of Ƭcrit. The mean grain size is between 5 and 67.6 µm, with over 90% of all samples having particle size >5 and <26 µm. There is no correlation between grain size and Ƭcrit.
Appel de résumés — Conférences et affiches
Tous les participants peuvent soumettre un résumé pour présenter une affiche sur leurs travaux en lien avec le programme scientifique du regroupement. Seuls les membres de Québec-Océan sont éligibles pour faire une présentation orale. Le formulaire d’inscription doit être soumis au plus tard le 13 octobre 2017 en spécifiant le type de présentation souhaitée (orale ou affiche), les noms des coauteurs, le titre de la présentation ainsi qu’un résumé de 150 mots au maximum.

PRÉSENTATIONS ORALES

Les conférences seront sélectionnées de façon à couvrir le mieux possible la grande diversité des recherches menées dans le cadre de Québec-Océan. Au total, une quinzaine de présentations seront retenues en plus des présentations postdoctorales « Mon projet en 180 secondes ».

ÉTUDIANTS STAGIAIRES POSTDOCTORAUX AUTRES MEMBRES
10-12 minutes de présentation
2-3 minutes de questions
3 minutes de présentation
2 minutes de questions
10-12 minutes de présentation
2-3 minutes de questions

Prévoir :

  • Inscription au plus tard le 13 octobre 2017 en spécifiant le type de présentation (orale), les noms des coauteurs, le titre de votre présentation ainsi qu’un résumé de 150 mots ou moins
  • Les présentations peuvent être faites en français ou en anglais
  • Vous devez insérer le logo de Québec-Océan dans votre présentation
  • Vous devrez charger une copie de votre fichier de présentation sur le bureau de l’ordinateur prévu à cet effet au début de l'événement. Un accès à Internet sera disponible. Veuillez aviser le responsable de l’informatique si votre présentation contient des fichiers vidéos, des vidéos sur Internet, du son ou toute autre particularité technique qui nécessite de faire un test au préalable.
Conseils et trucs pour mieux réussir votre présentation orale

AFFICHES

Les affiches devront être installées sur les panneaux fournis à l’emplacement qui vous sera indiqué à votre arrivée. Elles seront accessibles en tout temps. Comme il y aura deux affiches par surface (quatre affiches par panneau), assurez-vous de bien respecter les dimensions prescrites.

Types de présentations :

  • Présentations de résultats de recherche : ouvert à tous
  • Présentation du projet d’étude sans résultats : réservée aux étudiants en 1re année de maîtrise

Prévoir :

  • Inscription au plus tard le 13 octobre 2017 en spécifiant le type de présentation (affiche), les noms des coauteurs, le titre de votre présentation ainsi qu’un résumé de 150 mots ou moins
  • Textes en français ou en anglais
  • Format maximum de 1 m de large par 1 m de haut (3'4'' par 3'4'')
  • Vous devez insérer le logo de Québec-Océan dans votre affiche
  • Votre affiche devra être installée à votre arrivée le 13 novembre ou avant 10 h le 14 novembre
  • Les affiches excédant les dimensions permises seront exclues des concours et pourraient être relocalisées.
Conseils et trucs pour mieux réussir votre affiche
Concours de présentation
Huit prix, dont six en argent, seront attribués aux étudiantes et étudiants dont les présentations se seront distinguées par leur excellence.
  • Deux prix de 350 $ pour les meilleures présentations orales
  • Trois prix de 250 $ pour les meilleures présentations par affiche
  • Un prix de 100 $ pour la meilleure présentation de projet en démarrage (sans résultat)
  • Prix Coup de cœur du public – Présentation orale
  • Prix Coup de cœur du public – Présentation par affiche.

ÉLIGIBILITÉ AUX CONCOURS

Pour Ítre admissible ŗ un prix en argent, vous devez :

  • être étudiant à la maîtrise ou au doctorat et membre de Québec-Océan
  • présenter votre projet d’études : sans résultat pour les étudiants de 1re année de maîtrise, avec résultats pour tous les autres
  • respecter les règles de présentations (voir APPEL DE RÉSUMÉS – CONFÉRENCES ET AFFICHES)
  • présenter votre affiche aux membres du jury et répondre à leurs questions le mardi, pendant la période 1 ou 2.

Pour être admissible à un prix du public, vous devez :

  • présenter un projet de recherche intégré au programme scientifique de Québec-Océan
  • respecter les règles de présentations (voir APPEL DE RÉSUMÉS – CONFÉRENCES ET AFFICHES)
  • présenter votre affiche aux participants et répondre à leurs questions pendant la période réservée à cette fin.

 

ÉVALUATIONS DES PRÉSENTATIONS

Le jury, composé de membres de Québec-Océan, évaluera les conférences et affiches éligibles au concours en fonction des qualités suivantes :

  • scientifique : originalité et excellence de la recherche
  • didactique : clarté et efficacité de la démonstration écrite et orale
  • visuelle : facilité de lecture et équilibre de la présentation.

Les participants au concours d’affiches seront répartis en deux groupes correspondant à deux périodes d’évaluation distinctes correspondant aux numéros d’affiches paires et impaires.

  • période 1 : affiches à numéro impair
  • période 2 : affiches à numéro pair.
Activités sociales

En tant que regroupement stratégique de recherche, Québec-Océan rassemble des chercheurs, des stagiaires postdoctoraux, des professionnels de recherche et des étudiants de plusieurs universités, laboratoires et centre de recherche partout au Québec. Composé de représentants de chacune de ces institutions, le comité étudiant de Québec-Océan collabore chaque année avec les organisateurs de la Réunion scientifique annuelle pour proposer et mettre sur pied des activités destinées à faciliter les interactions, les échanges et l'implication de tous les participants dans une atmosphère conviviale.

Cette année, votre comité étudiant vous propose une activité par équipe des plus diversifiées. Vous découvrirez qui sont vos équipiers lors de l'activité brise-glace du 13 novembre. Vous devrez concevoir quelques éléments identitaires propre à votre équipe, et rester soudés tout au long de l'événement pour remplir les missions que nous vous avons préparées. Vous aurez ensuite jusqu'au début du banquet pour réaliser vos missions et trouver des objets précis. La grande finale aura lieu lors du banquet de mardi soir et se poursuivra lors de notre soirée dansante au thème 'Fluos Party'.

page précédente
page suivante